"Dès mon arrivée chez Cécile, je me suis sentie chez moi. La complicité a toujours existé !

Depuis, à la maison, rien n'est jamais très compliqué. Je suis bien dans le quartier

qui est depuis longtemps le sien et j'ai l'impression de redécouvrir Toulouse.

Cécile et moi, on partage les repas, les soirées, les émissions à la tv, la bonne humeur.

La clef : rigoler (ça donne la forme, pourquoi s'en priver ?)."

 

 Antoinette (26 ans) chez Cécile (90 ans)

 

 

"J'ai commencé ma cohabitation en logement intergénérationnel en

septembre 2015 pour ma première année d'étude universitaire.

L'association

Mieux Ensemble m'a mise en contact avec une dame et nous a proposé

de nous rencontrer. Nous nous sommes bien entendues et avons décidé

de commencer une cohabitation qui se passe jusqu'à maintenant très

bien. L'association continue de prendre des nouvelles de notre

cohabitation régulièrement. Cette cohabitation est pour moi une

très bonne expérience."

 

Adelaide (18 ans) chez Juliette (88 ans),

 

 

"Je m'appelle Sarah et je suis étudiante

en Lettres. J'ai entamé ma troisième année au sein de

l'association en septembre dernier et je ne regrette rien !

En effet, je partage mon quotidien avec une dame âgée douce et attentionnée

pour laquelle j'ai beaucoup d'affection.

L'association Mieux ensemble m'a permis de pouvoir faire mes études supérieures à Toulouse

à moindre coût, tout en ayant une présence rassurante à mes côtés. En contre

partie, j'aide autant que possible la dame qui m'héberge , nous

partageons les repas et nous parlons beaucoup . Avec le temps, nous

sommes devenues très complices.

Bien sûr, une telle cohabitation exige des efforts de la part de l'étudiant et de l’accueillant car

l'écart générationnel reste tout de même présent.

Néanmoins, je trouve cette expérience très enrichissante, dans la mesure où

l'échange avec l’accueillant se relève généralement très instructif"

 

Sarah (22 ans) chez Catherine (83 ans)

 

 

Etant une étudiante étrangère cela n'a pas été facile de vivre loin de ma famille et de son

entourage, que ce soit du point de vue financier, amical ou autre.

Heureusement il y avait Mieux ensemble qui m'a aidée pour trouver cette cohabitation.

Je vis donc chez Héléna qui est d'origine espagnole.

Cela m'a permis de combler certains vides.

Pour moi, il y a beaucoup de points positifs qui m'encouragent à continuer l'année prochaine.

- le partage : que ce soit des expériences vécues , des avis , les repas qui sont ainsi

bénéfiques pour toutes les deux.

- Pouvoir s'entraider l'une et l'autre , soit par des petits services de tous les jours, et de sa

part c'est plutôt des conseils.

Chacune à appris à se connaître avec ses défauts et ses qualités.

Financièrement, ce concept est très avantageux, cela permet alors de mener à bien ses études.

 

Larissa (24 ans) chez Héléna (88 ans)